Leonard de Vinci

LEONARD DE VINCI

Bien sûr et même si ce génie n’a pas inventé la radio, nous nous devons d’en parler. L’analyse de Laure Becdelièvre sur la transversalité (ci dessous), éclaire de manière originale le rôle de ce grand homme.

Léonard de Vinci est né le 15 avril 1452 à Vinci, en Italie. Il décède à l’âge de 67 ans à Amboise, le 2 mai 1519, dans le château où il avait passé son enfance.

J’aime beaucoup le petit livre de Louis Gehres chez Arfuyen. L’auteur explique l’aspect philosophique du peintre et le cite en français et en italien. L’homme était beau, plein de grâce et d’un cararctère aimable. Toun homme si savantus étaient séduits par lui et il savait en user. François 1er: « il n’y a jamais eu au monde un homme si savant, non seulement sculpteur,peintre et architecte, mais surtout grand philosophe. Comme pour Montaigne on met en doute le génie philoqophique de Léonard. Nietzche plaçant Léonard au rang des plus grandes figures que l’Europe ait connues, on ne s’étonnera pas que Karl Jaspers ait été amené à s’intéresser de près à la pensée du grand Toscan. Pour Léonard, connaître, c’est représenter, et toute représentation se fonde sur la perception des sens.

Noi per arte possiamo esser detti nipoti a Dio.

Se la poseia s’estende in filosofia morale, e questa in filosofia naturale.

se quella descrive la operazioni della mente che considera quella, se la mente opera nei movimento.

Pour l’art, on peut dire que nous sommes les petits fils de Dieu. Si la poésie traite de la philosophie morale, la peinture s’intéresse à la philosophie naturelle. Si la poésie décrit les opérations de l’esprit, la peinture considère l’esprit à travers les mouvements du corps.